Assistants Vocaux

Google Home mini : notre test et avis sur cet assistant vocal

google home-mini
Ecrit par Mr Robot

Le Google Home mini fait partie des versions existantes disponibles pour le Google Home. Cette enceinte connectée a un double-mérite : non-seulement elle est capable d’offrir une restitution sonore de qualité, mais elle est également capable d’exécuter de nombreuses tâches dignes d’un assistant domestique.

Entre la version originale et la version Google Home max, la Google Home mini mise avant tout sur un petit prix et ses fonctionnalités d’assistant domestique. Mais au vu d’un prix aussi raisonnable, quelles performances peut-on attendre de cette enceinte ? Découvrons-le ensemble !

Les origines et le concept du Google Home Mini

L’assistant domotique de Google n’est pas, en soi, le premier du marché, et pourtant il bénéficie d’une véritable popularité avec les autres versions disponibles. Effectivement, le produit fut conçu à la suite de la sortie de l’enceinte Amazon Echo, par le fabricant du même nom ; Google voulait ainsi être en mesure de proposer à la fois une enceinte connectée et un assistant domestique dans le même esprit qu’Amazon. Il prend toutefois en compte la différence d’envies et de budget, et propose donc cette version peu chère.

Les fonctionnalités du Google Home Mini

avis google home mini

Le Google Home mini fonctionne avec le même logiciel que les autres versions ; pour cette raison, il vient avec les mêmes fonctionnalités domestiques. En vrac, on repère donc :

  • L’interaction avec des appareils connectés. Parmi les marques compatibles les plus classiques, on notera notamment Philips ou Huawei, mais le ChromeCast permet de passer outre les problèmes de compatibilité. Grâce à cette connexion, vous pourrez contrôler vos appareils à distance directement via le Google Home.
  • La recherche d’informations sur Internet. Vous vous demandez où est la boulangerie la plus proche ? Ou peut-être la fréquentation d’un magasin qui vous intéresse ? Grâce à une connexion Internet, l’assistant peut effectuer une recherche et ainsi vous donner la réponse.
  • Les fonctionnalités personnalisées. Intégrer un agenda et mettre à jour vos différents rendez-vous, planifier vos priorités et disposer d’un mémo intelligent, connaître la météo qu’il fera demain… Toutes ces informations pratiques pourront également vous être apportées par l’assistant.

Comme on le disait précédemment, le modèle inclut  également la possibilité de diffuser du son.

  • Un fonctionnement avec un haut-parleur et un micro. Via une connexion micro-USB, vous pourrez diffuser du son via votre enceinte, et à partir d’applications dédiées à l’instar de Google Play Musique, Deezer ou Spotify.

Zoom sur la reconnaissance vocale

Sur ce paramètre, il faut dire que Google a vu les choses en grand. Si certes la version galet mini ne vient qu’avec un seul micro, il faut dire que celui-ci bénéficie d’une excellente portée qui lui permet de capter la voix peu importe sa provenance dans la pièce. A noter, toutefois, que l’appareil a quelques difficultés à détecter correctement les sons extérieurs quand lui-même diffuse des sons (via l’assistant ou la musique). Si vous préférez éviter de crier sur votre assistant, il est donc préférable de diminuer le volume.

Zoom sur la qualité sonore

Du côté du son, cette version galet mini n’est clairement pas destinée à effectuer le même travail qu’une enceinte dédiée. Effectivement, l’unique haut-parleur a quelques difficultés à représenter la subtilité du spectre avec une bonne précision, et des distorsions font leur apparition si le volume est trop élevé.

Cet appareil est donc idéal pour ceux qui souhaitent avant tout profiter des fonctionnalités connectées ; pour le son, si l’assistant peut servir d’appareil d’appoint, une enceinte spéciale aura un meilleur rendu.

Les modèles disponibles

Afin de répondre aussi bien à des considérations de qualité que de budget, Google a décidé de suivre la tendance des gammes et de proposer 3 versions de la même enceinte. Découvrons les modèles et leurs principales différences ensemble.

Le Google Home mini

Il s’agit de la version que nous vous présentons actuellement. La moins chère des 3 – disponible à 49 euros -, cette enceinte remplit très bien son rôle d’assistant domestique, mais est un peu en-deçà, on l’a vu, concernant les performances audio.

Le Google Home original

Il s’agit de la version de base. Équilibrée au niveau des performances et du prix, elle s’en tire aussi bien côté assistant domestique que côté sonore. A l’aide de ses 2 micros et ses 2 enceintes, les sons et mots environnants sont bien captés, et le spectre sonore est bien retransmis.

Pour plus d’informations, découvrez notre test du Google Home original (ANCRE) !

Le Google Home max

Version améliorée des deux modèles précédents, le Google Home max offre d’excellentes performances aussi bien sur l’assistant domestique sur la qualité audio. Si la première chose n’est pas étonnante (étant donné que toutes les versions tournent avec le même logiciel), on appréciera en revanche cet excellent travail sur la qualité audio. Au programme, donc, deux haut-parleurs accompagnés de deux boomers. Et pour améliorer encore le rendu, Google intègre exclusivement pour ce modèle la technologie Smart Sound. De qualité, celle-ci a l’intérêt d’adapter la retransmission du son en fonction de l’emplacement de l’assistant dans la pièce ou encore du type de son.

Sur les aspects pratiques, on appréciera de voir que l’USB Type-C est enfin le standard de la connectique. La construction, enfin, est de qualité, et si certes ce modèle est le plus imposant, il reste de la taille classique d’une enceinte.

Bien entendu, cette version est la plus chère des trois – à vous de voir en fonction de votre budget et de vos envies. A noter que pour l’instant cette enceinte n’est pas encore accessible sur le marché français, mais vous pouvez vous la procurer sur Internet en attendant – pour peu que l’anglais ne vous fasse pas trop défaut !

Plutôt Google, Apple ou Amazon ? Etat de la concurrence

Si Google innove avec un produit au rapport qualité-prix aussi incroyable, ce n’est pas pour autant que la concurrence n’a pas d’atouts à faire-valoir. De plus, au vu du positionnement de Google sur les différentes échelles de gamme, les possibilités sont nombreuses.

  • L’enceinte Echo, par Amazon

C’est en réaction à cette enceinte que Google s’est lancé dans la fabrication d’un assistant domestique concurrent – ce à quoi Amazon a riposté avec sa deuxième génération d’Echo. Et on reconnait alors aisément que la firme n’a pas eu d’autres choix que de se positionner aux côtés de Google : prix diminué, augmentation de la qualité du son, mises à jour régulières visant à optimiser le système, finitions de qualité…

Là où l’enceinte se distingue le plus, c’est par son design – qui peut être facilement changé fonction de coques que l’on peut acheter à part – et le fait qu’elle n’existe que dans une seule version.

Si l’enceinte Echo vous intéresse, n’hésitez pas à lire notre test consacré en cliquant ici.

  • L’enceinte HomePod, par Apple

Comme à son habitude, Apple a décidé de viser directement le haut-de-gamme en proposant un assistant personnel à plus de 300 euros. Si l’on ne peut pas réfuter que la qualité audio est des plus appréciables, notamment grâce à la technologie Beats by Dre, les fonctionnalités connectées sont en revanche plus décevantes. Effectivement, en comparaison d’Alexa ou du Google Assistant, Siri reste peu réactif. On appréciera toutefois la très bonne qualité de fabrication, qui renouvelle une fois encore la confiance dans les produits Apple.

Notre avis sur l'assistant Google Home Mini
google home mini prix

Produit: Google Home Mini

Prix: 59€

Disponibilité: InStock

  • Ergnonomie
  • Reconnaissance Vocale
  • Audio
  • Prix
4

Conclusion

Petit frère de la gamme Google Home, la version mini Galet a de beaux atouts à faire-valoir, notamment l’efficacité de son logiciel d’assistant domestique ou encore son petit prix. Il s’agit donc d’un produit à choisir sans hésitation si vous souhaitez contrôler vos appareils connectés et profiter de toutes les fonctionnalités associées ; en revanche, pour le son, on repassera.

Les +

  • Le logiciel Google Assistant. La firme de la Silicon Valley a vu juste en proposant un standard commun à ses trois produits, à savoir que tous trois proposent les mêmes fonctionnalités pour l’assistant domestique. Vous n’aurez donc pas à casser la tirelire pour une version supérieure si ce sont ces fonctionnalités connectées qui vous branchent !
  • Le petit prix. Inutile de détailler davantage : à 49 euros, cette enceinte fait une belle concurrence aux autres enceintes connectées disponibles sur le marché.
  • La reconnaissance vocale est de qualité. Même si la présence d’un seul micro pouvait inquiéter, force est de constater que la portée est poussée.
  • Google est impliqué dans son produit. Peu importe la version, il vous sera possible d’accéder aux mises à jour régulières de la firme. Celles-ci, en plus de corriger d’éventuels bugs et d’améliorer les fonctionnalités existantes, prennent en compte les recommandations formulées par les clients via un site dédié ou l’application directement.

Les -

  • La qualité audio. Pour téléphoner, écouter un podcast ou une simple vidéo, dialoguer avec l’assistant, l’enceinte se suffit largement à elle-même. En revanche, s’il s’agit d’écouter du son et de la musique, les performances restent moyennes – ce qui est compréhensible au niveau du prix. Il est alors préférable de se tourner vers une version supérieure ou de disposer d’une enceinte « son » en complément.
  • Uniquement un port micro-USB ; un connectique USB type-C comme sur la version Max reste un standard préférable.

L'auteur de l'article

Mr Robot

Diplômé d'un MBA en Intelligence Artificielle (IA), je me suis pris de passion pour les assistants vocaux et tout ce qui est enceinte connectée. je rédige sur le site de vrais tests et vous permet de juger par vous même de chaque appareil.