Rechercher dans le site
http://cyber-langues.fr/spip.php?article351

Les plus-values de la tablette en classe de FLE

Laurent CARLIER

samedi 30 août 2014

Depuis quelques années, les tablettes suscitent un engouement sans pareil dans le monde de l’enseignement, exprimé autant par la simplicité de l’outil que par son vaste potentiel pédagogique pour les enseignants comme pour les apprenants.

JPEG - 11.4 ko

Un outil unimédia

Outre son faible poids, sa mobilité et son allumage rapide qui la différencie de l’ordinateur, la tablette est avant tout appréciée pour son caractère « unimédia » qui permet de réunir dans la même interface des outils essentiels comme un appareil photo et vidéo, un scanner, un visualiseur, un dictaphone, un lecteur MP3 et MP4, un mini tableau blanc (qui peut devenir interactif), un classeur de ressources, un cahier de textes, etc …

Un vecteur de transformation pédagogique

La position physique de l’enseignant change par sa mobilité favorisée grâce au « sans fil », apportant plus de contact direct avec les apprenants. L’échange n’est plus nidirectionnel. Les apprenants sont au centre de l’action et de la production. L’enseignant agit plus comme un guide.

Un gain de temps pour les enseignants

Avec la banalisation du « cloud » (espaces de stockage en ligne), les enseignants ont la possibilité d’avoir absolument tous leurs travaux et ressources sur une machine plus fine qu’un cahier et d’y avoir accès en quelques secondes. Ils peuvent afficher leurs ressources, les annoter, récuperer instantanément les travaux des apprenants, les corriger et les exposer au reste de la classe. Fini la clé USB et la routine « maison- auvegarder-école-sauvegarder » contraignante en temps et si dévastatrice quand on oublie cette célèbre clé à la maison. Dorénavant, avec le « cloud », l’enseignant a toutes ses ressources à portée de main et peut les déployer très rapidement sur les tablettes de ses apprenants.

La tablette : un formidable outil de création et de production

La conception d’imagiers, de cartes heuristiques pointant sur le vocabulaire ou la grammaire étudiée, la réalisation de biographies animées, de « storytelling », la création de BD ou de courts films, ... L’utilisation des tablettes en classe facilite l’articulation entre les activités langagières dans une pédagogie de « projet ». Les apprenants se concentrent davantage sur leur travail sont acteurs de leur apprentissage au moyen de travaux collaboratifs, propres à construire du sens et même des sens avec la multiplication de points de vue, de niveaux de compréhension au sein du groupe. Une meilleure implication dans les tâches qui génère une meilleure mémorisation pour un apprentissage plus aisé.

La formation avant tout

Attention cependant à ne pas reproduire les erreurs du passé (celles avec le TBI, par exemple). Propulser ces matériels dans les classes sans formation adéquate des enseignants est synonyme d’échec. Les « mini » formations ou « sporadiques » ateliers ne sont pas suffisants. La formation doit être avant tout pédagogique puis didactique avec des enseignants de la « discipline concernée » pour permettre à tous de saisir les enjeux de cette technologie éducative et les changements de pratiques à amorcer.

Pour en savoir plus

- Popplet, une application indispensable en classe de langues
- Thinglink, une application pour travailler les visuels
- Les tablettes pour animer « vraiment » la classe de FLE


Laurent CARLIER
Formateur-Consultant / Didactique des langues & Numérique


Navigation

Brèves

Plaquettes "Programme" et "Association" 2014

Les plaquettes 2014 sont en ligne !
Plaquette Programme Rennes 2014
Plaquette Association (...)