Rechercher dans le site
http://cyber-langues.fr/spip.php?article287

Utilisation d’EDMODO dans le cadre d’une correspondance électronique

Fabienne Heux

lundi 3 septembre 2012

Comment intégrer le réseau social Edmodo dans un projet de correspondance scolaire binationale ? Pourquoi choisir Edmodo plutôt qu’un autre dispositif ?

Une correspondance scolaire électronique « classique », c’est-à-dire par le biais d’emails, apporte une réelle plus-value à l’apprentissage d’une langue vivante mais s’avère parfois peu dynamique. Non seulement ce type d’interaction écrite risque de manquer de réactivité et ne valorise pas toujours le travail de l’élève mais elle pose aussi un problème de visibilité au professeur puisqu’il ne dispose pas d’une vue d’ensemble du travail effectué et se retrouve bien souvent en position de filtre entre ses élèves et leurs correspondants. L’échange de courriers électroniques en mode traditionnel ne permet pas non plus de créer un sentiment de communauté entre les différents partenaires car il implique peu de collaboration entre élèves du même groupe, entre le groupe français et le groupe étranger ni même entre élèves et enseignants.

Edmodo est un réseau social pédagogique gratuit qui permet à n’importe quel professeur de LV, spécialiste des TICE ou non, de faire interagir et collaborer à distance ses élèves avec un groupe de natifs.
En comparant Edmodo à d’autres réseaux sociaux nous avons montré qu’il offrait davantage de fonctionnalités que Twitter et permettait un travail de l’interaction écrite plus varié et approfondi . Il propose par ailleurs une interface très proche de Facebook tout en garantissant un environnement totalement sécurisé et l’absence de publicité.
Nous nous sommes ensuite attachés à décrire les fonctionnalités de base d’Edmodo et à en démontrer, par la même occasion, la praticité pour l’enseignant :

Stockage, gestion et recherche de contenu faciles et intuitifs.

Choix de la langue de l’interface.

Plateforme complète et orientée « enseignement » : mûr permettant de poster des messages, quizzes, sondages, devoirs et pièces jointes sous différents formats (traitement de texte, diaporamas, fichiers audio ou vidéo, liens hypertextes), bibliothèque structurable, possibilité d’archiver les groupes une fois le projet terminé, de créer des sous-groupes, de poster des devoirs, d’attribuer des badges, de changer les mots de passe, de gérer un agenda commun à tous les partenaires du projet, d’impliquer les parents d’élèves dans le projet par le biais d’un code « parents » spécifique.
Visualisation de tous les échanges, communs et individuels, et des comptes élèves. Contrôle des publications à différents niveaux : l’enseignant peut modérer, supprimer une publication, changer le statut d’un membre (en le faisant passer de contributeur à simple lecteur), voire le retirer du groupe.

Possibilité de rejoindre la communauté World Languages permettant au professeur de LV de trouver des ressources, d’entrer en contact avec de futurs enseignants partenaires (co-teachers) ou bien d’échanger autour de sa pratique.

Quelques points à connaître avant de se lancer dans un projet avec Edmodo :

Il faut distinguer le compte « enseignant » du compte « élève » car ils disposent de droits différents, ceux de l’enseignant incluant des fonctions d’administration très complètes.
Le contenu de la plateforme est fermé, c’est-à-dire qu’il n’est visible que par le/les enseignants et les élèves inscrits.
Contrairement à Facebook, Edmodo ne propose pas de communication synchrone (pas de fonction « chat »)

Certaines dérives sont à anticiper. Des adolescents auront par exemple tendance à vouloir publier de manière abusive des photos personnelles ou à saturer l’espace au détriment d’élèves plus discrets. Certains commentaires, peu constructifs, pourront aussi être modérés.

Finalement, un travail collaboratif à distance via Edmodo permet une meilleure acquisition des compétences écrites grâce à :
Une motivation accrue. La dimension socio-affective et interculturelle des échanges agit comme déclencheur et la communication ainsi mise en place est authentique.

De nombreux modes d’interaction. La gestion de la production est collective. L’élève peut échanger avec un autre élève (français ou étranger), un professeur, l’ensemble du groupe. Il peut à tout moment rédiger un message, le modifier, réagir à son propre écrit ou à celui des autres. L’écriture de différents types de textes ainsi que l’utilisation de divers styles et niveaux de langue sont facilitées. L’intercorrection et l’entraide entre élèves se mettent en place de façon naturelle.

Une utilisation plus efficace et responsable des réseaux sociaux et de l’environnement informatique de l’élève, facilitant la validation du B2i.
Une certaine redéfinition des rôles de l’enseignant et de l’élève.
Différentes exploitations sont possibles et sont détaillées dans le diaporama ci-joint ainsi que dans l’article publié par Alyne Piazza de Rudder dans les actes du colloque de 2012.



Documents joints

Le diaporama
Le diaporama

Navigation