Rechercher dans le site
http://cyber-langues.fr/spip.php?article238

La méthode Tandem

jeudi 1er septembre 2011

JPEG - 47.1 ko
claudine-bats

Une question s’impose : qu’est-ce qu’un tandem ?

On propose une représentation de tandem (vélo pour deux personnes) Le public aura 10 minutes pour réfléchir aux avantages et inconvénients du tandem.
Les avantages et inconvénients du tandem sont répertoriés en plénière Celui qui est assis devant porte la responsabilité, seul lui dirige et peut freiner, celui de derrière est totalement dépendant.
Le tandem peut aussi rouler, si un seul pédale et l’autre se repose, image positive, mais le symbole du tandem est alors détruit
Le tandem peut avoir un accident et les deux être blessés
Le tandem répartit l’énergie utilisée, chacun déploie moitié moins d’énergie que s’il était seul.
Le rythme des deux est important
Les positions peuvent être interchangées.
Celui de devant a la vue et pas celui de derrière
Il n’est pas nécessaire que les deux aient le même niv
Un temps d’adaptation est nécessaire.

Un exercice est proposé au public : on met les participants deux par deux , on bande les yeux de l’un des deux et l’autre doit mener son partenaire de circonstance sur un parcours semé d’obstacles. Cet exercice vise à établir une relation de confiance entre les deux.
On jugera aussi de l’effet de cet exercice sur les deux illustrations, l’une dans un groupe de deux, l’autre dans un groupe plus étoffé. Cf le powerpoint " illustrations et exercices.

La méthode tandem
Elle s’applique au sein d’un grand groupe. On forme des tandems, soit des petits groupes de deux. Donc imaginons que nous allons appliquer la méthode dans le groupe présent à l’atelier.
Un présupposé consiste à ce que le groupe fasse connaissance au préalable, avant de former les tandems. Donc tout le groupe forme un cercle et chacun à son tour donne son prénom et dit je viens de….. en choisissant un lieu qui commence par la même lettre que le prénom. Le suivant répète ce qui vient d’être dit et se présente à son tour. Et ainsi de suite….. Autant dire qu’à force de répéter, on a fait connaissance.

Formation des tandems
A partir de là, on peut former les tandems. Il existe plusieurs méthodes : on va se limiter à une seule.
On distribue à chacun des participants une petite feuille, sur laquelle il y a le nom d’un animal .Il s’agit de retrouver son partenaire ( c’est celui qui a le même animal dans la langue cible ; Comme tout le monde ne maîtrise pas forcément le vocabulaire, on distribue une fiche de vocabulaire et on laisse 5 minutes pour en prendre connaissance. Cf feuille jointe ci-dessous

DER IGEL LE HERISSON

DER UHU LE HIBOU

DIE KATZE LE CHAT

DIE GANS L’ OIE

DIE ENTE LE CANARD

DER LÖWE LE LION

DIE AMEISE LA FOURMI

DIE KUH LA VACHE

DAS PFERD LE CHEVAL

DIE SCHLANGE LE SERPENT

DER FROSCH LA GRENOUILLE

DER HECHT LE BROCHET

DER HAI LE REQUIN

Premières expériences en tandem
On présente son partenaire au grand groupe. Un interview permet de poser des questions à son partenaire dans "l’intimité" Dans l’exemple proposé, il s’agissait de présenter le profil olfactif de son partenaire. Après la phase "intime" qui lève les inhibitions, on se retrouve face au grand groupe. Tout un challenge….

Les tâches
On distribue à chaque tandem une tâche à exécuter. C’est un principe très important dans la méthode. La vidéo suivante illustre ce principe : le tandem avait pour tâche de créer un film proposant une histoire de détective. Donc il y a eu répartition des rôles, l’un maniait la caméra et l’autre était acteur.. Auparavant le script avait été rédigé en commun.

Une réflexion s’impose
On pose les principe de la réflexion :
Les avantages d’apprendre en tandem
Les conditions pour que la méthode fonctionne ?
Les pièges ?
Le choix de la langue ?
Le changement de rôle ?

On va laisser 10 minutes de réflexion au public
Voici les réponses proposées en plénière

La méthode tandem donne de la structure, elle est individualisée, les partenaires peuvent demander ce qu’ils veulent, il n’y a pas d’inhibition, de manque d’audace, de timidité, le niveau linguistique peut être adapté, ils ont plus de courage à faire des fautes que devant un grand groupe.
Confiance, intérêt, accepter les règles ( thème, objectif, choix de la langue), ouverture d’esprit et curiosité
Peur du contact, niveau linguistique insuffisant( la qualité de la présentation dépend du niveau linguistique du groupe.)
Dépendant du groupe cible, de l’objectif et du niveau
Dépendant du niveau linguistique ; selon le niveau du partenaire, l’autre devra s’adapter.

Deux exemples de travail en tandem
Dans le premier, les élèves en tandems interviewent des personnes du système scolaire et doivent ensuite rendre compte du système dans lequel ils ont interviewé, des recherches, faire le montage en commun, faire le compte-rendu dans les deux langues..
Dans le deuxième les tandems doivent réaliser un saynète qui ait lieu dans un site de Paris (choix du lieu, écriture de la saynète dans les deux langues, jeu scénique dans les deux langues et montage) Cf documents joints

Réflexion sur les exemples précédents
Rôle de l’apprenant dans un tandem
Rôle de l’enseignant
Phases de l’activité
Correction : que corriger, qui corrige, à quel moment et de quelle façon ?
On laisse 10 minutes au public
L’apprenant : il en va de ses besoins et de ses souhaits, les initiatives partent de lui. Il a besoin de buts précis et non de discussions. Le dialectophone lui sert de ressource.
L’enseignant : il est responsable de l’apprentissage de l’apprenant, il réagit à ses initiatives, donne des contextes authentiques, joue le rôle de modèle, mais pas de professeur ; de lui dépend le succès.
Les phases : formation des tandems, définition des objectifs, buts et méthodes pour les atteindre, travail en tandem, présentation des travaux en plénière.
Correction : les interruptions ne sont pas souhaitables, il est par contre, souhaitable de laisser terminer la phrase, le dialectophone la répète en entier correctement, il faut veiller à ne pas vexer en corrigeant ou critiquant. Une critique doit se faire au sein du tandem et non en plénière.

La méthode tandem adaptée à des groupes de plus de deux et donc plurinationaux
Questions posées
Compréhension au sein du groupe ?
Un même sujet peut-il être traité à plus de deux ?
Attitude de chacun dans le groupe ?
L’apprentissage linguistique se fait-il de même pour tous ?
Quid de l’entraide ?

Exemples illustratifs
1 les groupes trinationaux( polonais, allemand et français) avait pour tâche de décrire un stand du marché de Zakopane dans les Carpathes et de rapporter un objet représentatif du stand (communication dans le groupe, il faut se mettre d’accord sur le choix, choisir qui va présenter en plénière,)
2 Les groupes de quatre nationalités ( espagnols, allemands, polonais et français) devaient écrire des poèmes ? Groupes composés de ceux apprenant l’allemand, de ceux apprenant le français et de ceux apprenant l’espagnol. Puis présentation en plénière des poèmes conçus dans les groupes, les professeurs accompagnateurs pouvaient servir de dictionnaire et aider.
3 Quatre chansons enregistrées comme suit. Chaque groupe avait une chanson, soit quatre (polonaise, espagnole, française, allemande). Chaque groupe joue le rôle de l’enseignant à tour de rôle afin que le groupe entier puisse enregistrer les quatre chansons de façon convenable. L’objectif : réaliser un cédé audio à des fins commerciales ou pédagogiques.
4 Réalisation de posters devant rendre compte des travaux et apprentissages effectués en commun durant la semaine de rencontre ( choix de la présentation, recherches des documents devant apparaître sur le poster, écriture du texte dans toutes les langues)


Navigation